A la découverte d’Alexandre Loubier…

 

Très connu des terrains du département et de la région, c’est un client en or en ce jour d’interview. Alexandre Loubier, coordinateur sportif du Bourges 18 a répondu avec plaisir à nos questions.  L’occasion est belle pour le découvrir aujourd’hui…

 

1) Peux-tu nous présenter ta carrière de footballeur ?

 

 

Des débuts au Moulon à 6 ans, toutes les catégories de jeunes là-bas en régional puis FC Bourges en U17… J’étais plutôt bon dans ces catégories là… bcp moins par la suite!
Quelques matchs en DH à 18, 19 ans avec la réserve de Bourges et le Bourges AC avant de retourner Entraineur-joueur au Moulon à… 21 ans!
2) Le meilleur souvenir que tu en gardes ?

 

 

Probablement le 32è de Gambardella contre le PSG (défaîte 1/0 dans un annexe honneur blindé!) après avoir éliminé le tour précédent La Berrichonne de Dalmat, Malouda et… Dubroca! mdr
D’une manière plus générale je garderai en tête le plaisir du début (trop vite perdu hélas!), celui où on dort avec ses protège-tibias ou l’arrivée au stade 2h avant le rdv pour taper le ballon, la déception du coup de sifflet final car faut attendre 8 jours avant de rejouer…
3) Peux-tu nous présenter ton parcours d’éducateur ?

 

 

A 15 ans, au Moulon, je venais au stade aider l’éducateur des petits… et la saison suivante à 16/17 ans l’éducateur s’étant désisté en septembre, je me suis occupé des Pupilles régionaux puis 13ans DH (je devais prendre des débutants et là je me retrouve avec des gamins ayant juste 3/4 ans de moins que moi!) C’était le début d’une grande aventure puisque cette génération je les ai eu jusqu’en séniors (5ans) permettant au club de retrouver le niveau régional après de nombreuses années à végéter en départemental
Puis AS ASNIERES , BOURGES18 (Fusion) (3ans), 1 année à Reuilly (36) avec des copains avant de revenir à Bourges aux Portugais pendant 5 ans un club familial et chaleureux et un retour au B18 l’an dernier en DH…
Ca fait 15 saisons, le compte est bon!

 

 

4) Peux-tu également nous dire le meilleur souvenir que tu en gardes ?

 

 

J’en ai dans chaque club… Au Moulon c’est la remontée en régional avec 3/4 anciens et que des gamins du club que j’avais eu à 12 ans, Asnières, Reuilly et les Portugais c’est plus l’atmosphère générale, le coach copain mais respecté (car j’ai toujours eu le même âge que mes joueurs très souvent!)
La coupe du Cher l’an dernier a évidemment une saveur particulière, parce qu’on a joué qu’avec des jeunes, presque tous formés au club, en battant chez elle en 1/2 et en finale 2 équipes bien plus fortes que nous (sur le papier!), parce qu’on avait su créer un groupe, un état d’esprit et parce que c’était pour nous… c’était écrit!

 

 

5) Explique nous pourquoi tu as arrêté au poste d’entraineur ?

 

 

Comme dit un peu plus haut, 15 saisons en Séniors ça use un peu…

 
6) Aujourd’hui , tu es devenu le coordinateur sportif du club, quelles sont tes missions ? Tes objectifs ?

 

 

Le B18 c’est presque 500 licenciés, 32 éducateurs, 8 équipes en DH, c’est une véritable entreprise!
J’essaye d’apporter ce que je peux pour améliorer le fonctionnement… ça commence par du temps, puis des idées… en relations avec les éducateurs, les employés et dirigeants du club…
Je coordonne l’ensemble des éducateurs de U7 à U19 (Réunions, programmation, suivi des joueurs et des équipes…), j’essaye d’instaurer une politique « propre » de recrutement local des meilleurs joueurs afin qu’ils puissent évoluer au meilleur niveau possible à leur âge, de mettre en place un plan de formation pour nos éducateurs, de développer notre Ecole de Football ainsi que le Pôle féminin, tout en conservant et développant le Label Fédéral.
Mon objectif? Que les meilleurs jeunes de l’agglomération jouent sous les couleurs du B18, au meilleur niveau possible, avec le meilleur éducateur possible, dans un club qui défend des valeurs éducatives, de respect et de plaisir…

 
Je te laisse le mot de la fin Alex :

 

 

Le football est un jeu, nous n’oublions trop souvent, c’est un moyen d’apprentissage et d’épanouissement pour les plus jeunes. Le plaisir de jouer et du jeu est primordial et en tant qu’éducateur nous devons veiller à entretenir cette flamme chez nos jeunes, cette envie de dormir avec ses protège-tibias! 😉