Coupe GAMBARDELLA – le petit mot de RENNES T.A

Article que vous retrouverez en entier en cliquant ici


 

« Le président avait bien fait les choses, en copiant les aînés, où pour un tel déplacement de près de 450 kms, il fallait mieux partir la veille. Ainsi resserré le groupe avait plus de 24 h pour partager leur complicité mais aussi savourer une belle nocturne avec la glorieuse équipe féminine de basket locale. Il fallait bien cela, pour se retrouver et être gonflé à bloc, en ce début de dimanche après-midi sur un petit terrain en herbe et très gras, pour trouver la cohésion11nécessaire et faire face à une adversité qui n’allait pas s’en laisser compter tout au long de la 1ère mi-temps. Bien encouragés et soutenus par les nombreux parents qui n’ont pas hésité à faire ce long déplacement, les jeunes de Sébastien FRESSIER allaient se donner ces premières 45mn pour jauger et maintenir le suspens. Match équilibré, où malgré quelques occasions  Rennaises, rien ne se dessinait jusqu’à la 40ème mn où se produisait le tournant du match. Lancé pour un face à face avec le gardien, TIMAT, le capitaine TAÏSTE était balancé par un défenseur adverse qui écopait d’une expulsion.   Les patronnés se donnaient un premier bol d’oxygène pour se faciliter au mieux la seconde mi –temps.

De fait, sur un ballon récupéré, TIMAT  bien lancé ouvrait le score à la 54ème. Même si le plus dur était fait, les BERRUYERS n’abdiquaient pas et permettaient à C. THOS dans les buts de faire valoir toute sa sérénité. Ils allaient tenter de faire leur retard,12  jusqu’à la 64ème, où sur un excellent service de D. MICHEL, M. TRAORE doublait le score. A partir de là, les TAÏSTES allaient gérer et profiter des contres pour tenter de tuer définitivement le match. C’est ainsi que sur un long ballon dans le dos de la défense, TIMAT s’en allait avant d’obtenir un penalty transformé par D. MICHEL (75ème). La messe était dite et la bouleversante Cathédrale Bourgeoise pouvait se laisser à sonner le glas des siens. Et du calice jusqu’à la lie, ses ardents protégés, durent s’y soumettre avec deux nouveaux buts dans les arrêts de jeu, le quatrième relevant d’un caviar lobé de l’inévitable TIMAT où, D.MICHEL n’avait plus qu’à mettre la cerise, et enfin par un doublé de M.TRAORE à la 92ème.

Très bien accueillis par les dirigeant de BOURGES 18, qui leur avaient préparé une collation, nos valeureux marcassins pouvaient alors reprendre la route de Rennes, tout feu tout flamme, avec des images plein la tête. Avec la sensation d’avoir franchi comme leurs ainés  une nouvelle étape., ils peuvent désormais espérer que les supporters de la TA , cette fois, pourront  les retrouver à Salengro pour partager avec eux l’exploit, avec l’espoir de le renouveler. Pourquoi pas…! »

 

Bonne continuation les Marcassins !

Commentaires

commentaires