Interview de Virgil MOUTAUD

Bonjour Virgil, je te souhaite la bienvenue sur 1berry2foot.com.
Bonjour, et merci d’avoir pris contact avec moi.

Fais-nous une présentation civile de Virgil MOUTAUD. 

Je suis né à Bourges le 06/11/1992. J’ai fait toute ma scolarité à Bourges jusqu’en seconde, après je suis parti en sport étude à Châteauroux au lycée Jean Giraudoux. J’y ai obtenu un BAC ES et j’ai rejoint les bancs de la fac de sport de Clermont pendant 2 ans. Je suis de retour sur Bourges depuis cette année.
Alors dis-nous depuis combien de temps pratiques-tu le football ?
Je dirai que je pratique le foot depuis que je sais marcher, mais en club j’ai commencé à l’âge de 5 ans.

Comment est venue cette passion ?

Cette passion m’est venue d’aucun événement en particulier, mais plutôt au fil des années, le ballon au pied m’est devenu indispensable de par ma famille. Du côté de mon père comme celui de ma mère, on respire quasiment que par le foot, donc je dirais que c’est quelque chose d’héréditaire, je ne pouvais pas y échapper et j’en suis très content.

Es-tu un « pur produit » du Bourges 18, ou as-tu déjà joué dans d’autres clubs ?

J’ai joué au Cournon F.C pendant 6 mois à mon entrée à la fac, mais je suis revenu au Bourges 18 peu de temps après. Donc oui je suis un vrai produit du Bourges 18, je dirais même plus un vrai produit du F.C.B. Que j’ai connu lorsque j’ai débuté le foot, et au fil de mon apprentissage.

Tu évolues à quel poste en général ?
J’évolue au poste de milieu axial.

Quel a été ton cheminement dans les diverses catégories, depuis tes débuts ? 

J’ai suivi toutes les catégories de l’école de football, débutant, poussin, benjamin. Ensuite, j’ai connu 2 années de 13 ans DH, une année de 14 ans fédéraux, 15 ans DH, une année de 18 ans DH. J’ai intégrer le groupe réserve senior avec Sébastien DUBROCA, en continuant à jouer des matchs en U19.

As-tu eu la chance de remporter quelques beaux trophées ?

Oui quelques uns, une coupe Sineau, 2 coupes Pichonnat, et j’ai remporté le championnat de 14 ans fédéraux.

Quel est pour l’instant ton plus beau souvenir ?
Je dirais que la saison complète de 14 ans fédéraux reste jusqu’à aujourd’hui mon meilleur souvenir même si les finales de coupe sont belles également. Toute cette saison avec la génération « 92 » a été exceptionnelle. Nous sommes montés nous même de 13 ans DH, et on a continué sur notre lancée pour aller chercher la 1ère place, pour une première année à ce niveau. On était une bande de pote toujours content de se retrouver et de jouer ensemble, ça restera dans nos mémoires.

Commentaires

commentaires