Le Bourges 18 muscle sa défense

Le Bourges 18, promu en National 2, vient d’engager deux défenseurs en vue de la saison à venir : Junior Assoumou Akue (25 ans) et Cherif Quenum (27 ans), qui apporteront à l’équipe de Youcef Benghourieb leurs qualités athlétiques et leur expérience.

Junior Assoumou Akue

Après Romorantin, Granville et Vitré, où il évoluait la saison dernière, Junior Assoumou Akue va connaître une quatrième aventure en National 2. « Avec l’AS Vitré, nous étions premiers relégables au moment où le championnat a été arrêté, raconte-t-il. Le club a ainsi été relégué en N3, et j’ai rapidement fait part aux dirigeants de ma volonté de rester en N2. »

Âgé de 25 ans, ce solide gaillard (1,92 m pour 95 kg), gaucher, vient ainsi renforcer l’axe de la défense du Bourges 18, avec qui il débutera ce mercredi en amical à Saran (N3). « On n’avait pas trop ce genre de profil dans l’équipe, pointe l’entraîneur berruyer Youcef Benghourieb. On était assez perméables sur coup de pied arrêté, on manquait peut être un peu d’impact. »

Formé au Stade Rennais, « j’y ai évolué depuis mes 10 ans, jusqu’à mes 18 ans », Junior Assoumou Akue, également capable de dépanner en tant que milieu défensif, espère amener sa « gnaque » et sa « grinta » au promu berrichon.

Cherif Quenum

Après trois saisons à Valenciennes, où il n’aura disputé qu’une seule rencontre de Ligue 2 et deux matchs de Coupe de la Ligue, Cherif Quenum arrive à Bourges avec l’envie de se relancer après une saison blanche. « L’année dernière, j’ai eu une pubalgie en début de saison. Puis ensuite, les championnats se sont arrêtés avec le Covid… »

Avec son aventure dans le Nord, puis ses années passées à Avranches en National, mais aussi Tarbes et le Stade Bordelais en National 2, le défenseur latéral gauche (27 ans), formé au Paris FC, arrive dans la cité Jacques-Coeur avec de l’expérience à revendre.

« Le discours du coach a joué un grand rôle dans ma venue, glisse Cherif Quenum, qui a déjà joué dans la région Centre-Val de Loire à Orléans. Mon projet, c’est d’amener ma pierre à l’édifice, de me faire une place dans le groupe pour lui apporter mon expérience. Et qu’on se maintienne avec le plus d’aisance possible. »

Source, Le Berry Républicain/Nicolas Werquin
Crédit Photo: Nicolas Werquin